Tout savoir sur la Lagopède

Communément appelée perdrix ou poule des neiges, le Lagopède est une espèce d’oiseau appartenant à l’ordre des galliformes issus de la sous-famille des Tetraoninae. Il existe en tout trois espèces de Lagopède.

Que faut-il savoir sur le Lagopède ?

L’habitat du Lagopède est situé en altitude, à des endroits à herbe rase, clairsemés de pierres allant de 1800 à 3000 mètres.

Bien qu’étant un oiseau, le Lagopède se déplace plus en marchant plutôt qu’en volant. Il ne s’envole que sur des courtes distances dans des situations où il ressent le danger.

Pour la reproduction de cette espèce, les Lagopèdes se mettent en couple et chaque couple défend son territoire respectif. Le Lagopède est une espèce monogame dont l’accouplement a lieu au mois de juillet. L’éclosion des poussins s’effectue après 21 à 24 jours d’incubation. Les petits ont la capacité de voler dès le 15e jour et atteignent la taille adulte au bout de 3 mois.

Étymologiquement, l’expression Lagopède provient du grec « Lagos » qui signifie lièvre et du latin « pédis » qui signifie pied. On peut traduire tout cela par « patte de lièvre ». Les pattes du Lagopède recouvertes de plumes légères évoquent cet aspect.

Pour survivre, les Lagopèdes se nourrissent de graines et de bourgeons tels que les saules, les baies, les insectes, les larves et autres invertébrés.

Les différentes espèces de Lagopède.

Le Congrès ornithologique international classifie le lagopède en 3 espèces différentes :

– Lagopède à queue blanche ou Lagopus leucura

Encore appelée perdrix blanche ou perdrix des neiges, cette espèce d’oiseau appartient à la famille des Phasianidae. Cette espèce de Lagopède est présente à l’ouest du Canada, des États-Unis et de l’Alaska, dans les régions montagneuses. Le Lagopède à queue blanche est la plus petite des espèces de Lagopède. Les adultes ont un poids allant de 340 à 424 grammes et mesure entre 30 et 31 cm. Ses couleurs varient en fonction des saisons. En hivers, ils prennent une couleur blanc pur qui leur permet de se camoufler dans la neige. Pendant l’été le blanc est conservé au niveau des ailes et du ventre, mais le dos et la poitrine ont des rayures et de taches brunes. Au printemps, leur plumage prend une couleur brun sombre et la partie supérieure de leur sexe devient rousse pâle et légèrement tachetée. Sa queue garde sa couleur blanche quelle que soit la saison. C’est de là que lui vient son appellation de Lagopède à queue blanche.

– Lagopède alpin ou Lagopus muta

Appartenant également à la famille des Phasianidae, cette espèce est aussi connue sous les noms de Lagopède des rochers, et ptarmigan. Le Lagopède alpin mesure entre 34 et 36 cm de long. En hiver, il a une couleur totalement blanche et en été, il se recouvre de brun. Pendant l’automne, il prend une couleur grise et la partie inférieure demeure blanche. On retrouve cette espèce en Amérique du Nord, au nord-est de l’Asie et au nord de l’Europe dans les alpes et les Pyrénées en haute montagne.

– Lagopède des saules ou Lagopus lagopus

Cette espèce est communément appelée perdrix blanche et est la plus grande des Lagopèdes. Le Lagopède des saules mesure 40 cm de long et sa largeur s’étend parfois au-delà de 60 centimètres. Il est représenté en plusieurs sous espèces et niche dans des zones de pierre éparses et de courtes herbes.